Festival du Premier Roman

18 au 21 mai 2017, 30e édition du

Festival du Premier Roman de Chambéry

Lauréat du comité de lecture allemand

Pierre JARAWAN Am Ende bleiben die Zedern Berling Verlag

Samir a huit ans lorsque son père, Libanais expatrié en Allemagne, disparaît sans laisser de trace. Vingt ans plus tard il part à sa recherche, découvre la réalité d’un Liban encore marqué par la guerre civile et croit y reconnaître tous les personnages qui peuplaient les histoires merveilleuses racontées par ce père vénéré. Dans ce récit haletant, l’auteur évoque par touches le destin dramatique du Proche-Orient, tout en nous entraînant dans une quête émouvante, pleine de fantaisie et de rebondissements.

Plus de détails sur le site : http://www.festivalpremierroman.com/ED30/fr/pierre-jarawan

Quelques photos souvenir de ce Festival avec nos amis d’Albstadt… Cliquez sur les photos pour les agrandir…

Brunch champêtre avant le retour à Albstadt, le dimanche 21 mai

Brunch champêtre avec nos amis allemands avant le retour à Albstadt, le dimanche 21 mai

Un peu d’eau ?… de Cologne, bien sûr !

Le groupe à Cologne

Le groupe à Cologne

Les cours d’allemand sont dispensés chaque semaine, pendant la période scolaire, par la professeure Birgit Trasser pour l’Association Chambéry-Albstadt. Profitant du long week-end du 1er mai elle a organisé pour ces gentils élèves un voyage à Cologne (Köln).

Au programme du premier jour la visite de la Maison 4711 (il s’agit d’une boutique spécialisée dans l’Eau de Cologne, appartenant à l’entreprise Mäurer & Wirtz GmbH & Co.). Cliquez sur la photo pour l’agrandir…

L’eau de Cologne, comme son nom l’indique, vient de Cologne. L’invention a été conçue par Johann Maria Farina et à très vite connue une renommée internationale. La société Mülhens, qui a acheté la licence à un imposteur, n’a pas eu le droit d’utiliser le nom de Farina et ils ont donc choisit de prendre le numéro de la maison pour identifier leur produit. La maison 4711, depuis, est devenue très populaire !

Cette journée s’est poursuivie par la visite du « Schokoladenmuseum » (Musée du chocolat) avec moult dégustation…

Hans Imhoff (1922-2007), chocolatier passionné, avait depuis longtemps un rêve: créer un musée du chocolat avec une fontaine dans laquelle bouillonnerait sans cesse le chocolat.  En 1972, Hans Imhoff reprend l’usine de Stollwerck au sud de Cologne. Là, il découvre par hasard des conteneurs munis de machines cassées, des matériaux d’emballage, de la ferraille. Il est immédiatement clair pour lui qu’il avait trouvé un trésor ! Les travaux de restauration et de construction commencent… les bases du musée étaient posées.

Une originalité pour ce séjour, la visite de la ville… à vélo, de quoi garder la forme pour apprécier la célèbre bière de Cologne, la « Kölsch » (un million de litres brassé chaque jour !) et quelques plats régionaux. L’après-midi, excursion sur les pas de Napoléon Bonaparte à Cologne « Die Franzosen in Köln », le musée romain-germanique « Römisch-Germanisches Museum » et la très belle cathédrale « Kölner Dom » (avec ses 157 m de haut et ses 533 marches, elle est la deuxième plus haute église d’Allemagne et du monde pour ses tours, après celle d’Ulm). Une agréable balade en bateau sur le Rhin quoi de mieux pour achever ce voyage en beauté !

Après ces quatre jours de découverte les participants sont rentrés avec des bons souvenirs et
attendent déjà le prochain voyage de l’année prochaine…

A noter que les cours d’allemand reprennent fin septembre, pensez à vous inscrire dès réception du programme et faites de la « pub » à vos amis intéressés d’apprendre la langue de Goethe…

Rencontre littéraire

Rencontre vendredi 28 avril à 18 h avec l’écrivain Wolfgang Hermann

La librairie Garin a invité l’auteur allemand Wolfgang Hermann à l’occasion de la sortie de la traduction  de son roman « Abschied ohne Ende » / « Adieu sans fin »

Un évènement à ne pas manquer !

Wolfgang Hermann

Biographie :

Wolfgang Hermann est né en Autriche, à Bregenz le 27/09/1961. Il a vécu dans de nombreux pays. Auteur d’une œuvre abondante et variée, il s’est illustré dans des domaines très divers (romans, nouvelles, théâtre, récits de voyage). Wolfgang Hermann a étudié la philosophie à Vienne. Il a été conférencier à l’Université de Tokyo (en 2007).

Résumé de l’ouvrage :

Un matin, sous une froide lumière d’hiver : un homme pénètre dans la chambre à coucher de son fils de dix-sept ans et le découvre mort dans son lit. À partir de cet instant, l’équilibre qui gouvernait son existence vacille. Il tente tant bien que mal de surmonter l’impuissance, la douleur et la mort. Dans ce bref livre de deuil, l’auteur nous dit toute la profondeur de la souffrance et de la mélancolie, et s’efforce de reconquérir par la grâce de l’écriture et du souvenir l’essence des heures précieuses du passé. D’une plume sereine, poétique et sensible, il saisit au plus près les oscillations du coeur, laisse affleurer la douceur et le réconfort au sein même de l’effroi, et s’attache à préserver toujours une lueur d’espoir.

Vous pourrez la lire  la critique très positive du roman parue cette semaine dans Télérama en suivant ce lien:

http://www.telerama.fr/livres/adieu-sans-fin,155932.php

Adieu Nadine

Notre amie Nadine Claret nous a quittés le 3 avril suite à une longue maladie qu’elle aura combattu avec force et courage durant plusieurs mois, à l’âge de 55 ans.

Rare sont les personnes de la trempe de Nadine dans le milieu associatif, toujours le sourire, toujours disponible mais aussi parfois ses mémorables «coups de gueule », elle avait du caractère ! Toujours prête à donner un coup de mains, prendre en charge l’organisation d’une manifestation, trouver tel matériel, telle adresse… et comme elle le disait elle-même  « Il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions »…

Dès le début de notre jumelage avec Albstadt, Nadine aura été des nôtres sous la houlette des trois Présidents successifs. Nous lui devons sa participation efficace – plus tard avec son mari Bertrand – à l’organisation, entre autres, des grands événements de notre association tels que les anniversaires entre nos deux villes.  

Nadine est une grosse perte pour notre Comité de Jumelage et également pour beaucoup d’autres associations : Savoie Mont Blanc Handball, les Gentianes Bleues, les AEB…

A sa maman Hélène, à Bertrand son mari, à ses sœurs et frères et à tous ses amis nous renouvelons nos sincères condoléances, reposes en paix Nadine, nous t’oublierons jamais.

Quelques lignes reçues de nos Amis allemands d’Albstadt en hommage à Nadine…

« Nous sommes choqués et touchés de la nouvelle du décès de Nadine. Nous avons su qu’elle était gravement malade, mais nous avions pensé qu’elle avait vaincu la maladie.

Pour nous, Nadine était un des visages importants de notre jumelage. Elle avait été toujours très ouverte, plein de dynamisme, toujours prête aussi à faire les travaux qui n’étaient pas toujours agréables. Nous sommes vraiment très tristes.

Nous te prions de transmettre nos condoléances à Bertrand, Hélène et tous les amis.

Avec toutes nos amitiés

Ursula et Rainer (ancien Président du Comité de Jumelage Albstadt-Chambéry).

Voici encore le texte écrit d´une carte de sincères condoléances de la part de l´Arbeitskreis Chambéry (Comité et mairie d’Albstadt) :

« Cher Monsieur Claret, chère Madame Lefort,

C´était avec une grande tristesse entre les membres de notre Comité de Jumelage (Arbeitskreis Chambéry) à la réunion du mercredi soir quand nous avons appris par Alain Laury le décès  de votre épouse et de votre fille Nadine. Pour nous elle était une femme très aimable qui nous a accueilli toujours très gracieusement et notamment gâté chez vous pendant nos séjours nombreux. Surtout elle s´est intégrée activement dans l´organisation  de beaucoup de rencontres aussi en exécutant des devoirs pratiques par exemple en accompagnant et surveillant des jeunes Chambériens ici.  Par ces souvenirs, elle est dans notre  mémoire une femme importante concernant les relations chambériennes – albstadtoises.
Nous vous souhaitons la force nécessaire pour pouvoir supporter les sentiments de tristesse et la solitude à l´avenir. Au nom de vos amis d´Albstadt en profonds regrets ».

A la découverte de la cuisine française

La main à la "pâte" franco-allemand

La main à la « pâte » franco-allemand

Week-end Extraordinaire avec nos amis d’Albstadt !!! Bientôt à refaire à Albstadt !!!

Quelques photos souvenirs… Cliquez sur chaque photo pour l’agrandir…